Pour cette nouvelle édition du festival CINÉMAPLANÈTE, le comité de sélection a reçu près de 500 films traitant de la question écologique. Le choix fut difficile, néanmoins, il est parvenu à extraire 20 films français et internationaux. Les films qui ont été sélectionnés apportent une réflexion nouvelle sur le fond, mais sont également originaux dans leur forme, avec une esthétique particulière apportées aux images, et une qualité d’écriture et de montage indéniable. L’art a toujours été un vecteur d’idées, regroupant des personnes partageant les mêmes valeurs, les mêmes points de vue, permettant de les faire circuler ensuite au plus grand nombre. En position privilégiée par sa capacité à atteindre de nombreux spectateurs par une image, un son, une mélodie, on trouve, bien entendu, le cinéma.

Bon festival à tous !

Anna

Anna CALVEZ-GIORGINI

Je m’appelle Anna, j’ai 15 ans et je suis au lycée. Je suis militante à Youth for Climate Metz depuis 6 mois. Je me suis engagée dans ce mouvement pour participer à des actions ayant pour but d’informer, de faire changer les choses mais aussi de faire entendre notre voix par rapport au changement climatique. Je m’investis dans cette lutte avec nos projets de groupe mais aussi dans mon quotidien à mon échelle dans l’espoir d’un avenir plus durable.

Brigitte

Brigitte ALBERTUS

Brigitte Albertus, enseignante en anglais aujourd’hui retraitée.
Impliquée dans les mouvements écologistes depuis des années, candidate écologiste à plusieurs élections, je suis aujourd’hui convaincue qu’il faut informer un public de plus en plus nombreux. Le cinéma est un moyen extraordinaire pour ce faire : les images nous parlent plus fort que des mots, frappent nos esprits pendant des jours. On ne peut rester insensible au cri de ces lanceurs d’alerte.
L’intérêt que je porte au magnifique festival CINÉMAPLANÈTE est directement lié à ma carrière de pédagogue, qui a toujours cette envie de transmettre, mais lié aussi à mes convictions écologistes.
Et enfin, les dernières mises en garde du GIEC et les premières semonces données par notre climat confirment l’urgence : ce n’est plus le temps du doute, c’est le temps de l’action.

Dimitri

Dimitri FAYETTE

Né au centre-ville de Metz, mes premiers souvenirs en tant que spectateurs sont très clairement associés au cinéma Ariel.
Etudiant en première année “Arts du spectacle” à l’université de Metz quand Michel Humbert en devient le gérant, j’y suis d’abord ouvreur bénévole.
Successivement, je vais ensuite y assurer les fonctions de caissier, d’animateur et celle d’assistant de direction.
A la reprise du cinéma Palace par le groupe Kinepolis, je deviens le directeur du nouveau cinéma Klub pour son ouverture à l’été 2018.

Eric

Eric ARNOU

Né en 1952, en banlieue parisienne avant de rejoindre les Cévennes Ardéchoises. Eleveur très engagé dans la vie rurale, acteur des secours d’urgence au nord du Mali, consultant pour les programmes d’hydraulique villageoise dans plusieurs pays d’Afrique, conseiller régional Rhône-Alpes en charge de l’agriculture, il achève sa vie professionnelle sur les coopérations décentralisées.
Ses études en arabe, berbères, ethnographie, socio-économie de développement et géographie quantitative enrichiront ce parcours.

Gül

Gül ILBAY

Psychologue de l’Education nationale à Metz.
Présidente du CMDH (Centre Mosellan des Droits de l’Homme)
Ancienne présidente de l’association d’A Ta Turquie et écrivaine.

Julien

Julien DUCLOS

Né le 30 mai 2001 en Haute-Savoie, Julien Duclos grandit en Bourgogne et se passionne pour le cinéma. Il suit une formation littéraire et réalise des courts-métrages avec son option cinéma. Il poursuit une licence en art du spectacle en cursus cinéma à l’université de Lorraine.
En parallèle, il continue à réaliser quelques projets audiovisuels, il intègre l’équipe de l’association cinéma étudiante MOC, en tant que président.

Lamia

Lamia TAMALT

Actuellement le poste de chargée de projet développement des savoirs et de connaissances et universitarisation du site des Récollets Haut-Lieu de l’écologie urbaine. Dotée d’une forte appétence pour le monde de l’Économie Sociale et Solidaire, extrêmement intéressée par le développement et la promotion du territoire Messin et de l’Eurométropole, l’un de mes objectifs est de créer les conditions d’échanges et de synergies des actions entre acteurs institutionnels notamment autour des enjeux d’éducation des publics. En tant que cinéphile, je crois à la force du cinéma en sa capacité à porter un tel projet afin que la conscience écologique devienne une évidence dans la vie quotidienne de chaque citoyen. C’est pourquoi, il m’est devenu évident de faire partie de cette aventure.

Léa

Léa LAGOUTIERE

Je m’appelle Léa et j’ai 21 ans. Je suis actuellement en dernière année de licence en sciences de l’environnement. Sensible aux enjeux écologiques et humains liés au changement climatique et à l’érosion de la biodiversité et aimant beaucoup le cinéma, je souhaite devenir plus tard journaliste spécialisée en environnement et découvrir le monde pour permettre de sensibiliser le plus grand nombre aux thématiques de l’environnement.

Lou HUGO

Je suis Lou HUGO, étudiante en première année d’Art du Spectacle et Audiovisuel. Je participe au comité de sélection du festival CINÉMAPLANÈTE. Je suis passionnée des arts vivants depuis que je suis enfant, j’ai déjà pratiqué plusieurs fois le théâtre durant des ateliers, j’ai également fait de la musique et de la danse en compétition. Je fais même très souvent des court-métrages avec mes amis. Je suis très heureuse d’être membre de ce comité de sélection pour ce festival, je suis très engagée pour le climat, je suis membre active de l’association Youth For Climat à Nancy.

Luce GAY

Je m’appelle Luce Gay, j’ai 21 ans et je suis en troisième année de licence biologie-écologie à l’UFR SciFa de Metz. J’ai pour objectif de travailler dans la recherche scientifique afin de lutter contre la disparition des espèces et les effets du réchauffement climatique. Je suis également passionnée de cinéma et d’arts en général, de par leurs capacité à faire passer des messages et à nous émouvoir.

Mickaël STIBLING

Né en Lorraine en 1990, Mickael vit et travaille à Thionville. Depuis plusieurs années, il est engagé dans des projets d’éducation aux images et aux médias comme photographe-vidéaste et animateur pour un centre social. Co-fondateur du fanzine skate Rawdogs, il publie en 2016 son premier travail photographique Tumbleweed, une traversée des États-Unis, de New York à San Francisco, une revue sur la route avec les personnes rencontrées. En 2021, il co-écrit son premier court métrage documentaire avec le réalisateur Yacine Helali : « Je me souviens un retour à Calais »

Pablo FLYE

Engagé depuis mes 13 ans pour la cause climatique, à tout juste 18 ans, j’ai participé à de nombreuses actions, notamment avec le mouvement Youth4Climate. Je considère qu’il était impossible que je ne m’engage pas tant la situation est urgente.

Pascal COUSIN

Mon nom est Pascal Cousin. Je suis actuellement en licence d’Art du Spectacle à l’université de Lorraine. J’entre dans ma 3e année d’étude en septembre et je souhaiterai continuer dans cette lancée afin de pouvoir travailler plus tard dans le milieu de la culture. Passionné de cinéma depuis l’adolescence et touché par les problèmes écologiques actuels risquant d’impacter notre génération et celles qui nous suivront. Il s’agit de mon premier travail dans un festival comme celui-ci.

Patrice COSTA

Journaliste/grand reporter honoraire, écrivain naturaliste et conférencier. Lauréat de la Vocation en 1981 après son doctorat en biogéographie consacré aux grandes zones humides de Lorraine, il opte en 1983 pour une carrière de journaliste et entre au quotidien régional de l’Est Républicain où son poste au grand reportage va le conduire dans de nombreux pays pour traiter des questions liées à l’environnement, notamment l’érosion de la biodiversité et les dérèglements climatiques. Biologiste plus spécialisé en ornithologie, il est en outre conseiller scientifique pour divers organismes publics ou privés et auteur d’une dizaine d’ouvrages sur la connaissance des milieux naturels et leur protection.

Paul VOIGARD

Etudiant en Master 1 d’Agroécologie à l’Institut Agro Dijon, j’ai pour objectif de participer au développement d’une agriculture productiviste durable en Afrique. Mon engagement pour une transition écologique et agricole est marqué par mon soutien à l’Institut Européen d’Ecologie, pour lequel j’ai été jury du comité de sélection pour le festival en 2021, ainsi que par mon implication au sein de l’association Okonda, qui vise à développer une agriculture durable en République Démocratique du Congo.

Saidou SALIMATOU

SAIDOU Salimatou, est une étudiante en gestion de l’environnement à l’université de Lorraine, née le 18 février 1999 au Niger. Après son baccalauréat, elle poursuit ses études en environnement en Algérie où elle obtient une licence en écologie et environnement et un master en protection des écosystèmes. Engagée à la lutte pour la protection de l’environnement, elle est de membre de plusieurs associations.

Timothée JANNIN-MALNATI

Étudiant en première année d’Arts du Spectacle, soucieux de l’environnement et passionné depuis toujours par la création et la réalisation de projets audiovisuels, j’essaye d’apporter ma propre vision du monde par divers moyens d’expression tels que le cinéma, l’écriture ou la photo.