L'AQUABLIER

Imaginé pour sensibiliser le grand public aux enjeux de la Conférence des Nations Unies sur le climat – COP 21 de Paris, l’Aquablier est un sablier à eau, qui marque l’urgence à contenir le réchauffement planétaire. Symbole de l’urgence climatique, il a permis à des milliers de personnes de se mobiliser
pour l’environnement, menant à la signature de l’Accord de Paris.

Conçu par des talents locaux, l’Aquablier témoigne d’un travail collectif, qui valorise l’acier, symbole d’une histoire lorraine. Un aquablier géant fonctionnera durant la décennie de l’Agenda 2030 des Nations Unies, entièrement remis à neuf par des étudiants de l’Ecole nationale d’Ingénieurs de Metz pour le cinquantenaire de l’Institut Européen d’Ecologie. Les Aquabliers d’or, d’argent et de bronze représentent «les palmes» du Festival CINÉMAPLANÈTE.

LE PRIX EUROPÉEN NOE-NOAH

Les changements climatiques n’ont pas de frontières : l’écologie et le festival
CINÉMAPLANÈTE non plus. Des représentants du réseau Noé-Noah, un programme appuyant les actions innovantes à portée environnementale, vont également jouer le jeu en décernant un prix estampillé Union Européenne à l’un des films en lice.

LE PRIX THÉODORE MONOD

Le prix de l’Institut Européen d’Écologie, qui porte le nom d’une légende, celui d’un professeur possédant de nombreuses expertises : zoologie, géologie, botanique, anthropologie, ethnologie… En plus de ses innombrables connaissances, Théodore Monod était un naturaliste, un humaniste et un militant. Avant sa mort en novembre 2000, Théodore Monod avait adressé un message aux jeunes générations, à celles qui entraient tête la première
dans le nouveau millénaire : « Je souhaite qu’elles développent leur curiosité devant le spectacle que la Nature peut encore offrir. C’est un bon moyen pour la comprendre et la respecter. »

4ème édition | CINÉMAPLANÈTE International Film Festival

  • L’Aquablier d’or : Birds of America, de Jacques Loeuille (France)
  • L’Aquablier d’argentLa Plastikeria, Cesare Maglioni (Espagne)
  • L’Aquablier de bronzeLa Terre vue du coeur, Iolande Cadrin-Rossignol (Québec)
  • Le prix NOE-NOAHPoumons verts et tapis rouge, Luc Marescot (France)
  • Le prix du coeurPas les yeux, Éric Malet (France)
  • Le prix Théodore Monod : Je m’appelle humain, Kim O’Bomsawin (Québec)

1ère édition | MaPLANET(e)

  • Prix Spécial Jeunesse  L’activiste de Petteri Saario (Finlande)  
  • Prix Théodore Monod  : Où le vent soufflait de André Singer (Royaume Uni)
  • Mention spéciale du Jury : Je ne peux pas vous donner ma forêt de Nandan Sexana et Kavita Bahl.
  • Aquablier d’Argent (ex-æquo) : Genesis 2.0 de Christian Frei et Maxim Arbugaev, et L’Arche d’Anote de Matthieu Rytz 
  • L’Aquablier d’Or Un village Calabrais de Shu Aiello & Catherine Catella.

2ème édition | CINEMATERRE

3ème édition | METZ FILM FESTIVAL (en ligne sur ImagoTV)

  • le prix NOE-NOAH récompense le film Citoyen Nobel de Stéphane Goël (Suisse)
  • le prix du public récompense le film Empathie de Ed Antoja (Espagne)
  • l’Aquablier, prix du festival : The Great Green Wall de Jared P. Scott (Australie)
  • Prix spécial “Coup de Coeur” hors compétition I am Fragile et I am Vital de Florian Ledoux (France)